Lost in Guadeloupe

Après quatre mois en Antarctique et après avoir remonté l’Amérique entre Ushuaia et le Guatemala, c’est en Guadeloupe que j’ai débarqué.

Débarquement en Guadeloupe

 Je suis arrivée en Guadeloupe après avoir visité d’autres îles des Antilles mais sans savoir trop où je mettais les pieds. J’ai glâné quelques infos sur des sites et blogs de tourisme, et avec un ami qui y vit, nous avons visité cette jolie île de la Guadeloupe.

Guadeloupe Antilles- coucher soleil

Moi qui suis plus rando que plage, je me suis posée sur la Basse-Terre. De là, des balades sympas : celle de la Soufrière -sous le déluge tropical et dans la brume, la Vieille Dame ne se laissant pas voir facilement, celle des chutes du Garbet.   

La Guadeloupe n’est pas réputée pour être une destination camping, et pour cause : aucun camping n’est présent sur l’île. Ce n’est pas faute d’avoir écumé un guide de campings. Mais c’est pourtant ce que j’y ai fait. Moyen du bord 🙂

Point-à-Pitre

La visite du mémorial ACTe de Point-à-Pitre est passionnante. L’histoire de l’esclavage y est relatée. 

Le centre ville de Point-à-Pitre est coloré et parsemé de vieilles maisons pleines de charme. 

Et puis, au détour d’une rue, le son des percussions du gwoka. Les gens souriants. Les odeurs de fruits au marché. Celles de poisson sur le port.

Guadeloupe Antilles-point à pitre

Un petit tour aux Saintes

A Trois-Rivières se trouvent les bateaux pour les Saintes. Terre de Haut est une jolie île, mais sous la pluie diluvienne les couleurs ressortent un peu moins. Néanmoins, avant la pluie, la vue depuis le Fort Napoléon était jolie.

Guadeloupe les saintes Antilles-34

 

Guadeloupe les saintes Antilles- bateaux

La liberté et le désir sont-ils compatibles ? Vous avez quatre heures.

Vous avez apprécié ? Partagez !Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+

This Post Has 0 Comments

Leave A Reply