Lost in le Landmannalaugar, Islande

Landmannalaugar, Islande.

Une région du sud-est de l’Islande. Y arriver, depuis Borgarnes, c’est déjà étonnant : la route serpente entre les champs de lave, les lacs. Hormis les moutons, peu de vie sauvage, contrairement à d’autres régions de l’Islande. Depuis Borgarnes, on a mis quatre heures, mais il faut dire que l’on a multiplié les arrêts photo, et les petites balades impromptues comme celle au bord d’un petit lac où l’on s’est embourbée jusqu’à mi-mollet. 

Le Landmannalaugar est une région difficilement accessible. L’hiver, la route est fermée, et en été, lorsque les pistes sont ouvertes, il faut obligatoirement un 4×4. Trois pistes s’y rendent. Nous avons emprunté celle du nord, la plus facile. les voyageurs qui n’ont pas de 4×4 ou ne se sentent pas de conduire sur des pistes avec passages de gué peuvent rejoindre une excursion (départs quotidiens depuis Reykjavik, compter quatre heures de route).

Pour arriver sur le camping du Landmannalaugar, il faut traverser un gué. Comme nous n’en avions pas encore franchi et que nous ne le sentions pas avec notre voiture -qui, à la réflexion, était d’envergure suffisante, nous avons dormi de l’autre côté de la rivière, aux côtés d’autres voyageurs qui ne s’étaient pas aventurés non plus côté camping. Plus tard, nous avons franchi d’autres gués bien plus impressionnants. C’était juste le premier.

landmannalaugar islande cratere

Le Landmannalaugar se découvre à pied. En deux jours, nous avons fait de jolies randonnées. Les sorties au Landmannalaugar ou Thorsmork sont réputées être magnifiques -l’adjectif est mérité. Le Landmannalaugar, c’est l’immensité, la terre et des paysages à couper le souffle, un désert de lave noire où la mousse verte pousse sur les flancs des volcans, des montagnes parfois ocres, parfois vertes, parfois jaunes, et des chutes d’eau, des lacs.

montagne landmannalaugar islande

Brennisteinsalda, Landmannalaugar, Islande

Les couleurs des montagnes changent tous les quarts d’heure, selon l’ensoleillement, un nuage. Parfois saturées, parfois moins. Comme toute journée en Islande, nous avons eu toutes les météos sur les deux jours passés dans le Landmannalaugar. Nous avons été chanceuses d’avoir été globalement au sec, pas comme durant la marche de Shackleton en Géorgie du Sud.

landmannalaugar islande paysage landmannalaugar islande pierre landmannalaugar islande fumerolles

Des plaques de neiges parsemaient encore le chemin lors de notre venue au Landmannalaugar. Ces névés sont souvent couverts de cendre.

landmannalaugar islande-48

Le camp du Landmannalaugar, c’est aussi ses bassins d’eau chaude. Parfait pour achever une journée de marche… Pour l’anecdote, Laugavegur, le nom de la randonnée, signifie le chemin des sources chaudes, en Islandais. Et Landmannalaugar… la vallée où les hommes se baignent nus.

landmannalaugar islande-47

Une prochaine fois, j’aimerais faire le trek du Laugavegur, le trek le plus connu d’Islande, qui relie Landmannalaugar à Þórsmörk en 4 jours (avec une étape supplémentaire possible pour rejoindre Skogar). Et idéalement, en version ultra-trail !

Vous avez apprécié ? Partagez !Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+

This Post Has 3 Comments

  1. Emma dit :

    Bonjour,

    Cette île a l’air splendide et reposante, ou ressourçante serait même plus approprié.
    Vos photos sont-elles libres de droit et peuvent être réutilisées?

  2. Pavartte dit :

    Un lieu vraiment inspirant ! En plus les photos sont superbes. C’est le genre d’endroit qu’il me faut visiter pour avoir des inspirations de décoration d’extérieure, une de mes passions actuelles. Merci pour le partage dans tout les cas 😉

Leave A Reply