Lost in le détroit de Béring

Inaliq, Little Diomede.

Je suis arrivée sur les îles Diomede par le Nord, en venant de l’océan Arctique. C’était mi-septembre, exactement 5 années après que j’ai quitté mon ancien emploi dans le marketing pour oser faire enfin de la photo mon activité principale. Une jolie façon de fêter cet anniversaire 🙂

iles diomede bering

Little Diomede est une petite île qui appartient aux USA, au milieu du détroit de Béring. En face d’elle, à seulement 3,7 km, Big Diomede, qui appartient elle à la Russie. Quand il est lundi sur Little Diomede, il est mardi sur Big Diomede : la ligne de changement de date passe exactement au milieu du bras de mer qui les sépare, à 168° 58′ W.

A peu près 150 personnes résident à Little Diomede. 

Little-Diomede-Alaska-Bering-Laurence-FISCHER-9

Big Diomede -ou Imagliq- n’est elle habitée que de soldats russes, les Inupiat ayant été d’abord été isolés à l’époque soviétique dans les années 30 puis déplacés pendant la guerre froide… Le chenal entre les deux îles étaient alors appelé le rideau de glace.

A Inaliq, on trouve un magasin mal achalandé mais qui propose un peu de tout. Une école remplie d’enfants joyeux, et d’un sympathique professeur venu du Minnesota. Un gymnase immense, pourvu d’un terrain de basket. Dans la rue, des crânes de morses et des morceaux de baleine qui sèchent.

Le magasin est ravitaillé chaque semaine par hélicoptère… lorsque le vent le permet. L’infirmier.e en poste est connecté.e au centre de soin de Nome, sur le continent.

Little-Diomede-Alaska-Bering-Laurence-FISCHER-13

Les Inupiat chassent le morse, la baleine, le crabe. Mais ils font toujours attention à ne surtout pas franchir la frontière entre les deux îles : en tant que citoyens étatsuniens, ils ne peuvent en aucun cas pénétrer sur le territoire russe sans visa… 

Peu de bateaux passent par les îles Diomede. Des voiliers, parfois. Question formalités administratives, il faut un Esta valide, comme le fait le site France ESTA.

Les Inupiat nous ont réservé un accueil très chaleureux. C’est toujours un plaisir de rencontrer les locaux et de voir les choses avec leur perspective…

Vous avez apprécié ? Partagez !Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook

This Post Has 0 Comments

Leave A Reply