Lost in Polynésie française

Polynésie française.

Après notre départ d’Honolulu, nous avons pris la direction de la Polynésie française. Un territoire qui en fait rêver plus d’un.e. Je suis chaque jour un peu plus reconnaissante envers la Compagnie qui m’envoie là-bas exercer mon métier de photographe. La Polynésie française, c’est l’idée même du paradis pour beaucoup. Ces îles sont effectivement superbes, et très diverses. La Polynésie, ce ne sont pas que des lagons, des bungalows sur pilotis, et des cocotiers. Au-delà de la beauté des paysages, il est intéressant de d’échanger avec les polynésiens, très chaleureux, de se plonger dans la culture et les traditions polynésiennes (course de pirogues à balancier, tressage des couronnes de fleurs, fabrication de tapas, les tatouages, la nourriture, la danse, le mana -la joie de vivre polynésienne, etc.), de découvrir les tikis, les maraes, les lieux sacrés qui étaient jadis au cœur de la vie politique et religieuse des polynésiens. S’ils sont souvent enfouis dans la végétation, ils sont accessibles librement. 

La Polynésie française, ce sont 118 îles, dont 34 îles hautes volcaniques et 84 atolls. Je vous en présente quelques-uns.
 

Les îles Marquises

« Veux-tu que je te dise / Gémir n’est pas de mise aux Marquises », chantait Brel. En effet.
Arriver aux Marquises, ça se mérite. Ces îlots volcaniques perdus au milieu du Pacifique, à plusieurs jours de mer de Papeete et d’Hawaï.

Des îles de la Polynésie française, les Marquises sont les plus récentes, elles ne possèdent pas de barrière de corail, donc pas de lagon. Ce sont des montagnes verdoyantes qui se jettent directement dans la mer. Chaque île a son style, son identité. Je n’en aurai vu que quatre, mais j’ai adoré.

Iles Marquises Polynésie française-11

Au cimetière du calvaire à Atuona, sur l’île d’Hiva Oa, Jacques Brel et Paul Gauguin reposent face à la jolie baie.

Iles Marquises Polynésie française-3

Point à ne pas négliger si vous partez aux Marquises, c’est un anti-moustiques tropicaux…

Les îles Tuamotu

L’archipel des Tuamotu se compose de 76 motus -îles. Le paysage des Tuamotu est radicalement différent des autres archipels : les Tuamotu sont des atolls, des îles basses. Le lagon regorge aussi de petits poissons -des plus gros aussi. Fabuleux. La vie n’y semble pas compliquée.

Fakarava Tuamotu Polynésie française-9

Bora-Bora-Polynésie-française-1

Les îles de la Société

Cet archipel aux quatorze îles hautes tient son nom du fait que lors de l’arrivée du navigateur Cook, les habitants de ces îles étaient regroupés en société.
Cet archipel comprend deux lots d’îles : celles du Vent et celles Sous le vent. 

Bora-Bora

Sans doute l’île la plus touristique de Polynésie française. Bora-Bora est réputée pour être un des plus beaux lagons au monde. Parmi tout ce qu’il est possible de faire à Bora-Bora, si vous avez l’occasion de nager avec les petits poissons colorés, ou de nager avec les raies pastenagues ou les raies manta et les requins, n’hésitez pas, c’est une expérience assez forte. Les raies sont tellement gracieuses. Quant aux requins, on a beau savoir que l’on ne risque rien, quand j’en eu un dans mon viseur, qui venait droit sur moi… Le seul bémol, c’est que quelques prestataires les nourrissent sur certains sites -c’est interdit.

Bora Bora

Mais Bora-Bora, ce sont aussi des histoires de guerres entre différents clans de l’île ou contre des îles voisines. En 1888, Bora-Bora et toutes îles sous le Vent ont été annexées par la France. Bora-Bora a aussi servi de base américaine au cours de la seconde guerre mondiale. Il en reste de nombreux vestiges comme des batteries antiaériennes, des blockhaus et surtout la piste d’atterrissage la plus longue de Polynésie. 

Bora Bora Polynésie française-9

Moorea

Enfant, j’ai lu comme beaucoup la nouvelle de Jules Verne les Révoltés de la Bounty, qui se passe entre Polynésie française et l’île de Pitcairn. Plus tard, j’ai vu les films qui relatent cette célèbre mutinerie. Ainsi, découvrir Moora, où a été tourné l’un de ces films, c’était un peu comme au cinéma.

L’île de Moorea fait partie des îles du Vent dans l’archipel de la Société est située face l’île de Tahiti. A Moorea, j’ai pu observer les baleines (de loin), aller dans la montagne -un belvédère offre une vue sur les baies de Cook et d’Opunohu. Beaucoup de plantations d’ananas se trouvent à Moorea.

Moorea Polynésie française-13

Tahiti

De Tahiti, je n’aurai vu que Papeete.

Tahiti Polynésie française-2
Papeete est une ville pour laquelle je n’ai pas eu coup de cœur, mais où j’ai pu aller courir et ça fait du bien !!

A ne pas manquer, le marché !
Le marché de Papeete est vivant, coloré et intéressant pour manger du poisson cru, acheter divers souvenirs comme des perles, des mangues et du monoï.

Marché Papeete Polynésie française-3

Huahiné

L’île sous le Vent de Huahiné est selon moi la plus authentique des îles de la Société. Huaniné se compose deux îles dans le même lagon Huahiné iti et Huahiné Nui, les deux étant reliées par un petit pont qui se révèle être le plus grand de Polynésie ! Entre les plantations de vanille, les arbres sacrés, les anguilles aux yeux bleus -sacrées elles aussi, la forêt (attention aux moustiques), Huahiné se révèle paisible.

Huahiné Polynésie française-1

Les îles Gambier

Dix îles hautes et dix-huit motus. Les îles Gambier sont elles aussi isolées, à 1 700 km de Papeete. C’est sous le déluge tropical que nous y sommes arrivés, et avons découvert Rikitea sur l’île de Mangareva, et la plus grande cathédrale de Polynésie, construite en corail et en bois.

Gambier rikitea

Gambier cathédrale st michel

Gambier danse

Sur l’île d’en face, Aukena, très peu peuplée, on découvre les fermes perlières, principales sources de revenus…

Gambier perles

Gambier perles

Gambier perles huitre

… et l’une des plages dites « les plus belles plages du monde »-aux côtés de celle de Vik, en Islande, celle de Tai o Ra’a, avec le mont Duff en fond.

Gambier aukena

 

Pour ceux que la culture polynésienne intéresse, j’ai trouvé ce site très bien fait et plein d’infos !

Vous avez apprécié ? Partagez !Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+

This Post Has 8 Comments

  1. J’avoue que ça fait rêver ! Mon compagnon est né à Tahiti, j’espère qu’on y retournera pour découvrir cet endroit magique !

    A bientot,
    line de https://la-parenthese-psy.com/

  2. le paysage, les uses et coutumes sont très variés.
    j’aimerais bien visité les îles Tuamotu un de ces jours!!!

  3. Sandrine dit :

    Bonjour,
    Merci pour ce beau voyage et ces photos plus vraies que nature! Il est vrai que beaucoup de ces archipels sont difficiles à visiter – il faut faire de longs voyages, parfois en bateau, pour y arriver. Avez-vous eu l’occasion de visiter les Îles Australes? C’est sans doute le groupe le plus isolé de Polynésie, mais peut-être le plus beau aussi, loin des sentiers battus, avec plusieurs îles d’une incroyable beauté (Rapa, Raivavae…).

    Au plaisir de vous relire!
    Sandrine

  4. Il faut avouer qu’il y plus ingrat comme métier 🙂
    Pour plein de raisons, je rêve aussi d’aller un jour en Polynésie. Rien que pour faire du snorkeling, ça doit déjà être fabuleux. Si en plus on peut y faire de la rando et se régaler avec la gastronomie locale, c’est encore mieux !
    Merci pour ce bel article !

Leave A Reply