Islande : le bruit des glaçons

Lorsque j’ai choisi de partir en Islande, il y avait deux choses que je tenais absolument à voir : les macareux et les icebergs. Il y avait aussi les aurores boréales, mais comme je n’en ai pas vu, et que depuis mon retour elles ne cessent d’apparaître, la plaie est encore ouverte, je préfère les occulter pour l’instant.

Le Vatnajökull occupant 13% de l’Islande et bordant la route N°1, la probabilité de voir les icebergs était forte. Celle des macareux moins, étant donné qu’ils migrent entre fin juillet et mi-août et que nous sommes arrivés le 21.

Les premiers -petits- icebergs nous sont apparus au bord du glacier de Skaftafell.

glacier skaftafell islande

Puis, les deux lacs glaciaires Fjallsárlón et Jökulsárlón. Si Jökulsárlón est très connu, Fjallsárlón l’est un peu moins. Ce lac se situe à une dizaine de kilomètres de Jökulsárlón en direction de Selfoss.

Le Fjallsárlón est un lac glaciaire créé par la fonte du glacier Fjallsjökull, qui fait partie des plus larges d’Islande.

Si certains icebergs sont un peu noirs, c’est parce qu’ils ont amassé de la cendre volcanique.
 

lac glaciaire Fjallsárlón

icebergs Fjallsárlón

Enfin le Jökulsárlón, magnifique et magique. Un silence apaisant et imposant.

lagoon Jökulsárlón

Nous montons dans un zodiac qui nous amène au pied du glacier (à 7 kilomètres du rivage, alors qu’il semblait n’être qu’à quelques centaines de mètres). De temps à autre, un bruit glaçant se fait entendre : celui de la la glace qui vêle, se sépare du glacier et tombe dans le lagon glaciaire. Le glacier se fissure et des pans de glace de plusieurs tonnes s’effondrent dans les eaux du lac.

glacier Jökulsárlón islande

 

Quand je suis dans le métro en heure de pointe, dans la foule au centre commercial, ou que je croule sous le travail, je repense à ces instants où, assis au bord du lagon, nous étions seuls au monde.

Vous avez apprécié ? Partagez !Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+

This Post Has 13 Comments

  1. Rdlm dit :

    « Si certains icebergs sont un peu noirs, c’est parce qu’ils ont amassé de la cendre volcanique. »

    C’est aussi et surtout dû aux algues (unicellulaires) qui poussent dessus!

  2. @LaurenceLyon dit :

    Le bruit des glaçons – http://t.co/O9hH7yz1 #Islande #photo

  3. Julie dit :

    Tes photos sont sublimes ! C’est sans aucun doute plus impressionnant que Göteborg :p
    Mais si tu y vas, je suis curieuse de voir comment est la ville à cette époque de l’année. Moi j’y suis allée en mai

  4. Mili dit :

    Tes photos sont super chouettes! C’était aussi un des endroits que je rêvais de voir.

  5. Mali dit :

    j’ai aussi adoré Jokulsarlon. Je te comprends pour les aurores boréales, je suis partie en juin donc je n’avais aucune chance d’en voir mais si je retourne en Islande en hiver, je rêverais d’en voir. D’ailleurs, je me désespère de voir passer des photos sur Facebook d’aurores 🙁

  6. […] Sylt, la petite reine de l’Allemagne du Nord Le bruit des glaçons […]

  7. […] un voyage au Groenland. Je vous ai déjà parlé il y a quelques mois de mon intérêt pour les icebergs et les glaciers. En recherchant des infos pratiques sur le Groenland, j’ai été amusée par […]

  8. Quelle sensation ça doit être d’être seul au monde face à ses iceberg! Un de mes rêves que de les découvrir et d’entendre le bruit qu’ils produisent…
    Une destination sur ma « to do list »!

  9. […] des glaciers, des contrastes entre la glace et la végétation, du silence absolu jusqu’au craquement de la glace, l’impressionnante vitesse à laquelle le glacier vêle, des piaillements des […]

Leave A Reply