Géorgie du Sud : la vie sauvage sur une île perdue

Géorgie du Sud. Une île loin de tout, près de la convergence de l’océan Antarctique.
Une île habitée par les manchots royaux, les otaries, les éléphants de mer.

Une île autrefois théâtre de massacres : des stations baleinières où les baleines étaient tuées en masse. Mais aussi, l’histoire impressionnante de l’expédition de Sir Shackleton qui a rallié Elephant Island en Antarctique à la Géorgie du Sud, en bravant banquise et haute montagne.

En Géorgie du Sud, on trouve des manchotières de 100 000 couples, des poussins qui braillent. Des colonies organisées.

Bref, à genoux dans le sable, je ne me laissais pas de regarder les manchots royaux ou les manchots papous avancer vers moi en se dandinant, en paradant, en chantant. Seuls les ronflements des éléphants de mer et les cris des otaries sont venus perturber le paillement des manchots.

Vous avez apprécié ? Partagez !Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+

This Post Has 0 Comments

Leave A Reply