Aurores boréales : les âmes dansantes en pays Arctique

Depuis six ans, un rêve : passer une nuit, une heure ou ne serait-ce qu’un court instant, à contempler les aurores boréales. En revenant d’Islande, où j’espérais bien les voir -mais rien, malgré les réveils quotidiens au milieu de la nuit pour scruter le ciel, j’avais décidé que 2013 serait l’année où je les verrai. Pourquoi 2013 ? Car, selon la NASA, cette année correspond à un pic de l’activité solaire, qui suit un cycle de 11 ans.

tromso maps

C’est donc pleine d’espoir qu’en décembre dernier j’ai pris mes billets d’avion pour Tromsø, une ville de Norvège à 400 km au nord du cercle polaire, pour aller observer les aurores boréales. A 69° de latitude nord, Tromsø se trouve en plein milieu de la « Northern lights belt », qui elle se situe entre 67 et 71° de latitude Nord.

Les aurores boréales, qu’est-ce-que c’est ?

Les légendes sont nombreuses autour des aurores boréales :

Les Vikings y voyaient les reflets des forges de Vuclains, et la mythologie nordique des Valkyries. Pour les Samis, ce sont les traces des renards célestes dans la neige. En Alaska, les aurores boréales sont les âmes dansantes de leurs animaux favoris. Les japonais croient en la bonne fortune des bébés conçus sous les aurores polaires.

Plus concrètement, le soleil éjecte, lors de tempêtes solaires, du gaz ionisé, qui se trouve ensuite capté par le champ magnétique terrestre puis canalisé vers les pôles qui agissent comme de puissants aimants. Les particules émises par le soleil réagissent lors de leur entrée dans la stratosphère : en heurtant les atomes d’oxygène et d’azote, elles deviennent lumineuses. Plus elles sont proches de la Terre, plus elles sont roses.

J’ai bien retenu les explications données au musée universitaire de Tromsø. 😉

tromso vu d avion

Premier jour : tempête de neige.

Deuxième jour : temps clair, un norvégien rencontré la veille m’emmène à l’extérieur de la ville sur les îles de Hillesøya et Sommarøy, à l’ouest de Tromsø et au bord de l’océan, pour profiter d’un ciel dégagé de toute pollution lumineuse. Mais rien. Une heure, deux heures passent, rien. Ah si, les nuages arrivent. Un coup d’oeil sur la météo, le temps est dégagé dans les terres. Direction la Finlande. Trois heures de route. Rien. Pourtant les prévisions annonçaient les aurores boréales ce soir-là. La pleine lune ne doit pas aider à les voir si elles sont de faible intensité. La nuit est avancée, nous tombons de sommeil, nous sommes à 3h de route de Tromsø. Nous rentrons, sans n’avoir rien vu.

Troisième jour : je sors du musée polaire (Polarmuseet) assez tôt, il est aux alentours de 17h30, il fait nuit noire depuis longtemps (la nuit tombe à 15h30 fin janvier), quand j’aperçois un groupe de personnes le nez en l’air. Les aurores boréales sont là ! Il me faut moins de trente secondes pour trouver un coin du port éloigné des spots lumineux, déplier mon trépied, l’exploser dans l’excitation, et shooter à genoux dans la neige.

Il fait très froid, et alors ? Elles sont là !

Les photos sont complètement ratées : dans la précipitation du moment je n’ai pas réglé mes ISO correctement et mon cadrage est penché, en partie à cause de mon trépied devenu boîteux. Un peu déçue, mais qu’importe, je les ai vues.

Je reçois un SMS du Norvégien, il me donne rendez-vous immédiatement pour m’emmener en dehors de la ville. Je cours. Il nous conduit sur une colline voisine. Cette fois, je règle les ISO, et c’est réussi. Il fait -19°C, indique la voiture. Je m’en fous. C’est magique. Je reste une bonne demi-heure à contempler le ciel, et à shooter. Puis les aurores polaires disparaissent comme elles sont venues : subitement. Je m’aperçois que j’ai froid, à être accroupie dans la neige depuis autant de temps. Qu’importe.

aurores boreales norvege

Puis plus tard dans la soirée, en sortant d’un restaurant, je les vois réapparaître  Mon trépied est toujours bancal, mais en le coinçant dans la neige, j’arrive à obtenir ce que je veux de lui.

tromso aurores boreales

Je ne les reverrai plus du séjour, il a neigé les soirs suivants.

Les balades sous la neige ont aussi leur charme.

Quelques sites pour les prévisions aurorales :

Geophysical Institute of Alaska

Soft serve news

Pour rêvasser devant la webcam de Tromsø :

Webcam Tromsø

Techniquement :

  • Trépied obligatoire pour la pose longue (10-30 secondes, mais pas trop pour éviter le mouvement des étoiles)
  • Mise au point sur l’infini et désactivation de l’autofocus
  • 1 600 ISO
  • Un objectif lumineux
  • Une télécommande éventuellement
  • Des gants 🙂
Vous avez apprécié ? Partagez !Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+

This Post Has 34 Comments

  1. Claire dit :

    Merci pour ce post, j’ai adoré Tromso !
    Mais je n’ai pas réussi à régler mon appareil (pourtant je les avais suivi à la lettre) et aucune photo d’aurore boréale à mon grand regret.
    Il faut que j’y retourne !

  2. Mali dit :

    Eh bien je suis contente pour toi que tu les aies vues ! Car c’est aussi l’un de mes rêves, et figure toi que j’avais pensé aller aussi à Tromso juste pour ça cet hiver hihi 🙂

  3. Fleurdementhe dit :

    Wouah !! tes photos sont fabuleuses. En découvrant ton blog sous ce thème des aurores boréales, j’ai lu « la féé de l’eau » au lieu de « fil de Lau », ^sûrement à cause de la magie qui se dégage de tes photos !
    Je suis aussi allée en Islande (janvier), et je n’en ai pas croisé… Un jour, je crois que j’irais aussi près du cercle polaire. Je crois que je suis une amoureuse du froid

    • Le Fil de Lau dit :

      Merci pour mes photos 🙂

      En Islande tu n’es pas loin du cercle polaire (bon il faut prendre le bateau jusqu’à l’île de Grimsey pour y être). Dommage que tu n’en n’aies pas vues là-haut, admirer les aurores boréales sur le Jökulsárlón doit être un grand moment.

  4. M'dame Jo dit :

    Ça c’est depuis ma liste des choses à voir avant de mourir depuis des années déjà…

  5. Lutrinaë dit :

    Quelle chance, c’est un de mes rêves également!!! Très belles photos 🙂

  6. J’ai adoré ton article ! Les aurores boréales, c’est quelque chose que j’aimerais voir une fois dans ma vie, avant de mourir.
    Je t’envie, tu as énormément de chance d’avoir pu en voir en vrai (parce qu’internet, c’est bien beau, mais c’est toujours mieux d’en voir en vrai)

    Bisous <3

  7. Marie dit :

    Oh, magnifique ! J’ai le même rêve depuis fort longtemps, il faudra un jour que je le réalise… Mais pour l’instant,je n’ai pas les sousous… ^^ Merci donc pour ce joli partage.. 🙂

  8. Anso dit :

    Hello
    Dis voir, tu as acheté où tes billet d’avion ? je cherche à en acheter deux en ce moment car je rêve également de voir des aurores boréales !!!
    Si tu peux me renseigner ça serait super
    merci !
    Anso

  9. Céline dit :

    Tes photos sont magnifiques et magiques aussi:)

  10. LydieB dit :

    Merci pour tes explications ! J’ai souvent entendu parler des aurores boréales mais n’ai jamais vraiment compris elles se formaient.

    Les photos sont superbes, merci de nous faire partager un petit bout de ton rêve !

  11. Je découvre ton blog qui a un design très classe. Et par la même occasion, j’en apprend plus sur ce phénomène exceptionnel. Quoi demander de plus à part d’y assister.

    Bonne continuation,

    Kevin

  12. sophie dit :

    Joli récit ! (et photos)

    Rien à voir mais tu en as pensé quoi tu Polarmuseet ?

    • Le Fil de Lau dit :

      Merci 🙂

      J’ai bien aimé, mais un peu rapide, même si j’ai pris le temps de lire les récits des explorateurs.
      J’ai préféré le Polarmuseet à Polaria, dont la visite n’est pas incontournable à mon sens.

  13. […] séjours en Scandinavie, mon entourage préfère les railleries sur le froid (et alors ?) et la nuit polaire (j’ai beau chercher, je n’arrive pas à en voir le côté drôle. Ma mauvaise foi […]

  14. Lucas dit :

    Tout simplement, magnifique.

    J’admire le fait que tu partes comme ça où tu veux ^^

    Je ne sais pas si je pourrais faire pareil, mais ça me donne bien envie de voyager.

    J’ai hate 🙂 !

    Merci pour ces photos/infos !

    à la prochaine,

    Lucas

  15. Superbe!
    très beau voyage, je ne sais pas si j’aurais la méga chance d’en voir fin août en islande mais sait-on jamais? ^_^

    • Le Fil de Lau dit :

      Je ne les avais pas vues fin août 🙁 et ce n’avait pas été faute de mettre 2 réveils par nuit pour regarder le ciel !
      Je te souhaite néanmoins d’avoir plus de chance que moi en Islande sur ce point 🙂

  16. Laponico dit :

    Pour être allé plusieurs fois en Laponie, dont une année à Tromso, je n’en ai vu finalement qu’une année (mais plusieurs soirs); et rien à Tromso, entre nuages et soirs sans chance, mais c’est vraiment magnifique, et indescriptible…et 2013 aété une super année, visiblement 2014 ne serait pas mal non plus…

  17. […] déjà relaté mon émerveillement lorsque, à genoux dans la neige, j’ai observé les aurores boréales à Tromsø en janvier dernier. Je me suis ainsi mis en tête de faire de faire un long week-end à […]

  18. Tu as eu une chance incroyable, il parait qu’on peut passer un long séjour là-haut sans en voir une seule. Comme ce doit être incroyable, comme ça doit te retourner l’estomac, l’instant où tu les aperçois enfin… Bravo pour avoir réussi à les immortaliser malgré les mésaventures lol! Ca fait de bonnes anecdotes. 😉

  19. Dana@pal dit :

    Je suis absolument JEA-LOUS! je me suis gelée les pieds pendant des heures pour n’apercevoir que quelques petites traînées. Depuis je suis un peu échaudée à l’idée de retenter l’expérience!

  20. Superbe article, les photos sont à couper le souffle.
    J’imagine qu’être témoin d’un tel phénomène doit être encore plus exceptionnel à genou dans la neige.

  21. Blog islande dit :

    Waowww super joli tes clichés d’aurores boréales! Si un jour on se voit en hiver en islande va falloir que tu nous apprennes à les prendre en photos car nous ça donne une photo … noire lol!

    Ca à l’air d’être sympas la Norveige aussi 😉

    Content pour toi que tu aies pu les voir!

  22. Icelanded dit :

    J’ai oublié dans mon message précédent de te filer des bonnes infos sur l’islande :

    http://www.vedur.is tu mets en version anglaise, sur la première page tu vas dans aurora forecast, et là tu vois une map de l’islande avec la prévision du ciel nuageux.

    Quand c’est blanc c’est bon signe, quand c’est noir c’est foutu. Sur le côté tu as l’indice d’activité des aurores, à partir de 4/9 c’est bon signe 🙂

    Enjoy Iceland 😉

Leave A Reply