Antarctique : jours heureux sur l’île de la Déception

Ile de la Déception, Antarctique.

Une île au nom triste. Une île des Sheltland du sud en forme de fer à cheval, telle Santorin, en Grèce. Une partie du volcan s’est effondrée et l’île de la Déception est désormais (enfin depuis 10 000 ans) une caldera.

L’île abrite une ancienne station baleinière, abandonnée dans les années 60. Une histoire dure, où comme en Géorgie du Sud, le massacre des baleines a été sans merci. 

Aujourd’hui, l’île de la Déception n’est habitée que par les manchots papous et les manchots à jugulaire.

Ils s’aventurent dans des endroits dans lesquels je n’aurais pas pensé les croiser, tel ce petit manchot à jugulaire que j’ai rencontré plutôt loin de la mer, en descendant d’un sommet.

Et puis, assise sur la plage de sable noir, je les regarde sortir de l’eau et marcher en se dandinant. J’adore.

Vous avez apprécié ? Partagez !Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+

This Post Has 2 Comments

  1. edouard dit :

    bravo pour les photos toujours aussi belles

Leave A Reply