La vie secrète des mandarines

C’est l’histoire d’un groupe de mandarines qui est parti dans le Vercors. Bon, ça pourrait tout aussi bien être ailleurs, ça ne changerait pas grand chose.

mandaine-groupe

Il faisait très froid ce jour-là, et malgré leur bonnet, les mandarines ne font pas les fières. Et puis bon, la soirée de la veille a été difficile pour certaines qui n’ont pas trop la pêche.

mandarine-froid

Surtout lorsque certaines jouent les malicieuses et piquent le bonnet de leur copine mandarine.

mandarine-vol-bonnet-rire

Comme souvent dans les groupes de mandarines, on en trouve une jalouse du bonnet de l’autre, car le sien ne lui va pas au teint, malgré ses idéaux. Cela étant, on la comprend, porter un bonnet rouge alors qu’on a le teint orange, c’est moyen.

madarine-jalousie

Toutes ces histoires, tout compte fait, laissent le champ libre aux autres mandarines pour fricoter, un peu, beaucoup…

madarine-in-love

… à la folie.

mandarine-family

 Cela faisait longtemps que je gardais les petits bonnets des bouteilles de jus de fruits Innocent et voulais les mettre en scène. Leur opération « Tricothon » vise à soutenir l’association des Petits frères des pauvres.

Vous avez apprécié ? Partagez !Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+

This Post Has 11 Comments

  1. J’aime beaucoup ces petites aventures « mandarinesques » !

  2. Excellent! J’ai pas mal de petits bonnets Innocent aussi, elles sont sur mes Kokeshi et sur le coin de mon ordinateur (pour pas qu’il prenne froid!!). Mais ce n’est pas aussi drôle qu’avec des mandarines 😉

  3. sisco dit :

    Que du bonheur cet article!

  4. Et j’imagine qu’après, elles sont allées faire de la luge ? ^_^ J’aime bien cette rigolote petite mise en scène ; ça donne la pêche (euh la clémentine) 🙂

  5. Rom dit :

    Quelle belle histoire! Cela me rappelle cette chanson apprise en colonie de vacances:

    Connaissez vous l´histoire
    D´une petite mandarine
    Qui s´en allait un soir
    Au bal de sa copine

    En chemin elle rencontre
    Un jeune garçon citron
    Il lui dit vient chez moi
    On va danser le rigodon

    Pendant qu´ils s´embrassaient
    Pendant qu´ils s´enlaçaient
    Le jeune garçon citron
    A eu un zeste déplacé

    Et en rentrant chez elle
    La petite mandarine
    A dit à sa maman
    Je vais avoir un gros pépin

    Et neuf mois plus tard
    La petite mandarine
    Accoucha d´un bébé
    Qu´on appela Clémentine

  6. Le poème va si bien avec les photos!

  7. […] Tout d’abord, je suis partie dans le Vercors profiter d’une superbe journée dans la montagne et la neige, et en ai profité pour shooter raconter la vie de mes mandarines. […]

  8. Fifite aux US dit :

    merci pour la mise en scene, merci pour le poeme, merci pour ta creativite qui donne de la suite dans les idees.
    @ bientot
    Fifite

Leave A Reply