Les joies simples

L’un de mes amis était dernièrement réellement très heureux d’avoir enfin acheté sa tablette. Il l’attendait depuis longtemps. Nous nous sommes vus il y a quelques jours, et il m’a avoué que finalement, passés les premiers jours, il ne s’en servait pas tant que ça.

Je ne suis pas matérialiste, même si, pour être honnête, je n’ai pas de vieux téléphone ni un PC qui rame. Mes priorités vont ailleurs, notamment dans les voyages. Claquer 1 000€ dans un téléviseur, jamais. Dans un billet d’avion, c’est déjà plus envisageable. A chacun ses valeurs, je ne suis pas de celles qui jugent.

Lors de mon voyage à Tromsø, en Norvège, j’ai découvert un truc tout bête qui m’a rendue heureuse : marcher sous la neige.

Venant de ma part, c’est une évolution, car jusqu’alors, je n’aimais pas la neige. J’en redoutais les chutes, n’étais pas organisée, n’en voyais que l’aspect négatif : transports paralysés, chaussées difficilement praticables, tenues vestimentaires rarement adéquates lorsqu’il se mettait à neiger dans la journée. Je m’étais retrouvée une année en escarpins dans la neige à devoir marcher 4 kilomètres ; croyez-moi que ce fût long.

Ce même hiver, je m’étais rendue à la Plagne ; mais mal équipée, je n’avais pas pu profiter comme je l’aurais voulu ni de la station, ni de la neige.

rouge gorge lyon

Il n’y avait pas que moi qui avait froid cet hiver-là 🙂

Cette année, je ne sais pas trop ni comment ni pourquoi, j’ai vu la neige autrement, et ai apprécié sortir marcher sans but aucun sauf celui d’en profiter, rentrer chez moi sous ses flocons, écouter le calme qu’elle apporte dans la ville le matin. Les joies simples.

saone neige lyon

Malheureusement, à Lyon, la neige n’a pas tenu. Je suis partie alors dans les Alpes, où je m’évade plusieurs fois par an, été comme hiver, pour quelques jours. Nous avons pris un soir la route de la montagne pour nous éloigner de la cohue de la ville et ainsi profiter du silence et des grands espaces. Car oui, une fois que l’on sort des stations, la montagne est calme, majestueuse. Car non, je ne suis pas une grande skieuse, mais les balades en raquettes ou en chaussures de randonnée ont une saveur particulière. Puis le plaisir d’arriver en haut, ou presque, de savourer un point de vue que l’on n’aurait nulle part ailleurs. Les joies simples.

Alpes panorama

Vous avez apprécié ? Partagez !Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+

This Post Has 3 Comments

  1. J’ai bien aimé ce rappel à l’ordre (sans un être un) plein de fraîcheur et de légèreté. Merci pour les belles images en passant.

  2. KurO' dit :

    Que tu as raison ! En ville on craint la neige et pourtant c’est un tel bonheur une fois qu’on s’en éloigne, avec l’équipement nécessaire.
    Merci pour ce petit rappel et ces très belles photos !

  3. […] Porto et de prendre des pastéis de natas pour le petit déjeuner dans le quartier du Bolhão. Les joies simples, comme je l’évoquais il y a quelques mois. Notre avion a survolé Lyon. Je n’étais […]

Leave A Reply